La fête à travers les âges

 

Par le passé... 

 

De temps immémorial, des foires importantes ont eu lieu à Châteaudun. La plus ancienne dont on a pu conserver le souvenir, est celle qui se tenait au Champdé le 8 septembre, jour de la Nativité.

Les Vicomtes de Châteaudun en établirent successivement plusieurs autres. Ainsi, en février 1201, Geoffroy IV donna à l'hôtel-Dieu, un jour de Foire, le 22 juillet. Peu à peu, les foires de Châteaudun prirent de l'importance. Les échevins pensèrent que le moyen de leur donner de l'extension était d'obtenir du Roi la consécration de leur origine. Les démarches commencées en 1713 n'aboutirent que l'année suivante. Le Roi, sur la requête pressante du Duc de Luynes, consentit alors à accorder les lettres patentes nécessaires à six foires, dont la plus importante aurait lieu le premier jeudi de Juillet et qui s'est appelée "la Foire aux laines". On y vendait plusieurs tonnes de toisons. Le Grand Marché se tenait sur le Mail, tandis que Place Royale (actuelle place du 18-Octobre), les marchands de poulets, de chevaux et de denrées diverses tenaient commerces. Des artistes banquistes ou artistes de foire avaient la possibilité d'investir la Place Royale le samedi et le dimanche. Quelques années plus tard, vers 1840, les toisons sur la Foire aux laines ne représentent plus guère que quelques centaines de kilos. La foire entreprend alors une lente mutation et devient de plus en plus festive : baraque, bonimenteur, théâtre, harmonie, bal populaire.

La Foire aux laines disparut lentement pour faire place à la Foire de juillet...

 

 

 

Aujourd'hui...

De nos jours, la Foire aux Laines est devenue un rendez-vous incontournable du début de l’été.

Chaque 1er week-end de juillet, la Ville de Châteaudun renoue avec son passé médiéval et le quartier historique revêt ses habits de fête.

 

Parmi les animations, de grands classiques qui ont permis la renommée de l’événement : parades, tonte des moutons, combats de chevaliers, concerts… Mais des nouveautés sont également mises en place chaque année : depuis 2016, on note la présence de villages artisanaux, de réalisation d’un village en torchis, d’installation d’une tour en bois…

 

Et depuis sa création, la fête est entièrement gratuite !